Francis Benuen (Mishta-Pinashue)


Mishta-Pinashue est né en 1930. Il est le fils de Peue Benjamin et de Maniaten Katshinak (Meminutatshish). En 1949, à Nutak, il a épousé Aniss, fille de Mashkapesh et de Atamanisseshiss. Il a eu sept enfants avec elle.

« Autrefois, la vie dans les terres était très difficile pour moi. Ce n'était pas aussi facile qu'aujourd'hui. C'était totalement différent. La nourriture était très rare. Il n'y avait pas de magasin d'alimentation, et les gens n'avaient à manger que ce qu'ils chassaient - du phoque, du petit gibier et du caribou. La seule nourriture des Blancs que nous mangions était la semoule de maïs que nous mélangions à de la farine pour faire de la bannique (sorte de pain cuit sur le poêle). Sinon, nous ne mangions que ce que nous trouvions dans l'arrière-pays. Les familles pouvaient faire des séjours de deux à trois mois dans l'arrière-pays pour chasser et pêcher.

« Je voudrais que les jeunes sachent à quoi servent tous les objets que l'on trouve dans le musée. Je voudrais qu'ils se souviennent de la manière de vivre d'autrefois. Ils devraient essayer d'acquérir des compétences traditionnelles, par exemple fabriquer des raquettes comme les anciens faisaient. Ils devraient aussi apprendre comment survivre dans l'arrière-pays. Ne laissez pas mourir la culture d'antan, faites qu'elle reste vivante. La langue innue est également importante. De nos jours, les jeunes ne parlent pas la langue traditionnelle. Ils parlent une langue argotique. »

 Haut de la pageSuivant  Précédente